Communiqué de presse – Marine Le Pen et l’Etat de droit

Quelle belle conception de l’Etat de droit et du respect des institutions républicaines chez Marine Le Pen …

En refusant d’être entendue par la police, dans le cadre de l’enquête judiciaire sur les assistants parlementaires FN au Parlement européen, Marine Le Pen démontre une fois de plus son mépris des institutions judiciaires républicaines.

Elle qui affirmait pourtant « par principe je soutiens la police. Il est grave que des responsables politiques jettent de l’opprobre sur nos forces de l’ordre », est aujourd’hui une fois de plus la première à jeter l’opprobre sur les institutions républicaines.

Celle qui prétend vouloir occuper la plus haute fonction dans notre pays se permet donc de remettre en cause une enquête judiciaire et par la même vient jeter un discrédit sur l’Etat de droit et notre République. Si Madame Le Pen est incapable de concevoir que la France est un Etat de droit, elle devrait dès à présent renoncer à ses mandats d’élues et sa candidature à l’élection présidentielle.

La France mérite d’avoir des candidats dignes et respectueux de ce qu’elle représente.

Mais ce mépris frontiste n’est pas le premier. La remise en cause de l’indépendance de la justice avait été aussi au coeur des attaques de David Rachline au sujet de la Mosquée de Fréjus.

Décidément, le FN et la République, ça fait décidément deux.

Insaf Rezagui

Secrétaire de section PS Fréjus, Bagnols-en-Forêt, Les-Adrets-de-L’Estérel

Candidate PS – Elections législatives – 5e circonscription du Var

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s